Ingénierie des espaces végétalisés urbains (IEVU)

Spécialisation d'ingénieur

Ingénierie des Espaces Végétalisés Urbains (IEVU)

Le végétal urbain est un enjeu de société et de santé publique et il constitue un levier majeur de la ville durable et vivable. 
Au cœur des enjeux du vivant, la spécialisation “Ingénierie des espaces végétalisés urbains” forme des ingénieurs capables d’intégrer la complexité de l’espace urbain et la diversité de ses acteurs, de ses espaces et de ses missions. Par l’acquisition de la compétence du dialogue, de l’analyse, de la projection et de l’innovation, les diplômés seront à même de répondre à la problématique d’espaces végétalisés urbains performants et durables en prenant en compte l’ensemble des services écosystémiques associés. 

Ouverte dans les cursus d'ingénieur agronome, d'ingénieur en horticulture et d'ingénieur en paysage, elle est organisée sur une période de 12 mois (semestre 9 et 10) en fin des cursus d’ingénieur (M2).

Élaborée dans le cadre d’une convention avec AgroParisTech, cette formation se déroule pour les enseignements de tronc commun (4 mois) à Agrocampus Ouest (campus d’Angers) et à AgroParisTech (campus de Paris et de Nancy). Le tronc commun se poursuit par une option de 2 mois :

  • sur le campus d’Angers : option Végétal en ville
  • ou le campus de Nancy : option Gestion Durable des Espaces Végétalisés Urbains pour acquérir des connaissances et surtout des savoir-faire spécifiques à :
    - la conception et la gestion des espaces végétalisés à fonctions récréatives ou environnementales,
    - l’adaptation des modes de gestion aux nouvelles attentes sociétales
    - la promotion des réponses végétales aux nouveaux enjeux urbains à travers des projets réels.
  • ou le campus de Paris : option Agriculture Urbaine pour acquérir des savoir-faire et des méthodes nécessaires pour évaluer et concevoir des systèmes socio-techniques en Agriculture Urbaine.

Voies d'admission

Des voies de recrutement diversifiées

Étudiants français

La spécialisation est ouverte de droit aux élèves-ingénieurs en horticulture, en paysage et agronomes d'Agrocampus Ouest ayant validé leur M1 en formation à temps plein ou par apprentissage.

Elle est également accessible à temps plein aux étudiants justifiant d’une formation de niveau M1 avec des pré-requis dans les sciences du vivant. Cette admission se fait sur dossier composé d’un CV, lettre de motivation et liste des enseignements suivis en M1, examiné par les responsables de la spécialisation. 

Étudiants internationaux

Les étudiants internationaux sont invités à candidater à la formation d'ingénieur en horticulture, paysage ou agronome via le concours DE qui leur donne accès directement au niveau master 1 et à la spécialisation à partir du semestre 9.

Le semestre 9 de la spécialisation est également ouvert aux étudiants internationaux en semestre d'échange. À l'issue de leur semestre d'études à AGROCAMPUS OUEST, ces étudiants reçoivent un relevé de notes / crédits ECTS à remettre à leur université d'origine pour l'obtention de leur diplôme.

Étudiants en formation continue

La spécialisation est ouverte aux étudiants en formation continue. Cette admission se fait sur dossier composé d'un CV et d’une lettre de motivation. Les responsables de la spécialisation examineront le dossier.

Organisation du cursus

2 semestres pour se spécialiser

Chaque semestre correspond à l'acquisition de 30 crédits ECTS via différentes unités d’enseignement (UE). Chaque UE est composée d'unités constitutives (UC).

Semestre 9

Le semestre 9 s'étend de de début septembre à fin février. Il s’organise en 2 temps : un tronc commun de 4 mois à Agrocampus Ouest (campus d’Angers) et à Agro Paris Tech (campus de Paris et de Nancy) suivi d’une option de 2 mois sur le campus :

  • d’Angers (pour l'option  Végétal en ville),
  • de Nancy (pour option Gestion Durable des Espaces Végétalisés Urbains),
  • de Paris (pour option Agriculture Urbaine).

Détail des enseignements

Sur le campus d'Angers, le tronc commun est composé de 4 unités d'enseignement (UE) obligatoires (18 ECTS) :

UE 1 • Ecosystèmes urbains: enjeux et services (78h - 4 ECTS)

  • Ecosystèmes et Aménagements urbains (48h)   
  • Voyage d’étude (30h)

UE 2 • Ecosystèmes urbains : diagnostics et projet (168h - 7 ECTS)

  • Ecologie urbaine (48h)
  • Environnement abiotique du système urbain (48h)    
  • Protection des plantes en milieu urbain et gestion flore (48h)
  • Arbre urbain (24h)

UE 3 • Management et projet personnel (118h - 4 ECTS) 

  • Projet personnel et professionnel (64h)                    
  • Entrepreneuriat (24h)
  • Anglais (30h)

UE 4 • Projet 1 : Diagnostic territorial  (90h - 3 ECTS)

L'option est composée de 3 unités d'enseignement (UE) obligatoires :

UE 1 • Innovation et gestion du végétal en ville (72h - 5 ECTS)

  • Innovation végétale (24h)    
  • Innovation, usages et gestion du végétal en ville (48h)

UE 2 • Bienfaits et marchés du végétal en ville (48h - 4 ECTS)

  • Végétal et santé (24h)                
  • Végétal et attractivité (24h)

UE 3 • Projet 2 : Préconisations solutions  (90h - 3 ECTS)

L'option est composée de 2 unités d'enseignement (UE) obligatoires :

UE 1 • Élaboration de plans de gestion d’espaces végétalisés

UE 2 • Conception d’espaces végétalisés multifonctionnels pour des villes durables

L'option est composée de 3 unités d'enseignement (UE) obligatoires :

UE 1 • Notions et concepts essentiels pour l’étude de l’agriculture urbaine

UE 2 • Diversité des fonctions et des services de l’agriculture urbaine

UE 3 • Place de l’agriculture urbaine dans les politiques des villes

Semestre 10

Le semestre 10 est dédié au stage de fin d’études, de mars à septembre.

Des métiers et des compétences recherchées

Des débouchés variés

La formation répond à une demande croissante d’ingénieurs capables de contribuer efficacement à l’éco-conception ou à la réhabilitation d’espaces urbains durables, au sein d’entreprises privées (grands groupes de BTP, bureaux d’étude), de collectivités territoriales ou de services de l’État.

Compétences spécifiques développées par la spécialisation

  • Constituer l’interface d’équipes pluridisciplinaires
  • Évaluer les effets du végétal en ville sur le bien-être et la santé humaine
  • Réaliser des diagnostics écologiques et agronomiques
  • Identifier les contraintes réglementaires, environnementales et organisationnelles
  • Définir les enjeux, les orientations du végétal en ville
  • Concevoir et réaliser des aménagements urbains innovants (murs et toitures végétalisés)

Secteurs d’activité

  • Entreprises d’aménagement paysager
  • Entreprises de production végétale
  • Entreprises du BTP 
  • Entreprises d’agrofournitures
  • Bureaux d’études en environnement et paysage
  • Collectivités publiques 
  • Cabinets d’expertises
  • Start-ups en agriculture urbaine